Carnet de route

Haute Route des Pyrénées (suite et fin)

Le 18/12/2016 par Argenton Marcel

Lundi 15 Août - Beysselance-Gavarnie

Nous quittons le grandiose site du Vignemale pour le non moins grandiose cirque de Gavarnie. Peu après le départ, nous pouvons visiter les trois grottes de Bellevue creusées entre 1881 et 1893 par le Conte Russell. On peut remarquer que certains s'en servent comme bivouac. Plus loin, le cheminement nous permet successivement une vue complète du glacier d´Ossoue, des pics de Cerbillona et du Vignemale, puis plus bas d'imposantes cascades issues du glacier. C'est une ambiance de haute montagne que nous quittons aujourd'hui pour une étape de transition à travers les estives le long de cet interminable vallon des Oulettes d'Ossoue. La pause au barrage d'Ossoue nous permet de souffler un peu et reprendre des forces. Le sentier GR10 passe par la très jolie vallée de La Canau où est située la cabane de Lourdes. Le cirque rocheux qui la surplombe, est impressionnant. Arrivés à hauteur du refuge CAF des Granges de Holle, Il nous reste encore un petit effort à fournir jusqu'à notre destination qui est Gavarnie village. Après une semaine d'immersion dans le monde minéral, nous voici projetés dans le monde du tourisme et de la consommation. Mais qu'à cela ne tienne, Christophe nous offre un super accueil au gîte Oxygène et nous resterons là deux jours. Nous en profitons pour ravitailler en vue de la deuxième partie du périple. 

La journée du lendemain était initialement prévue pour le repos, mais certains d'entre-nous ont envie de se dégourdir les jambes. Finalement tous sont partants pour une randonnée proche du cirque, mais veulent aussi aller voir la Brèche de Roland. Mon idée est non seulement d'y aller, mais aussi de faire l'ascension du Taillon (3144 m). L'ambition étant démesurée, il nous faut trouver une solution pour raccourcir l'itinéraire. Je me mets donc à la recherche d'un taxi qui pourrait nous conduire au col de Tentes à 2207 m, ce qui nous mettrait à moins de 2 heures de la Brèche (temps à gagner 2h30 environ). Malheureusement, le taxi du village n'est pas disponible au créneau horaire souhaité. L'ultime solution est de demander ce service à Christophe, proposition qu'il accepte sans hésitation. 

Mardi 16 Août - Col de Tentes - Brèche de Roland - Taillon - Cirque de Gavarnie par les Échelles - Gavarnie

Il ne faut pas moins de 2 voyages à Christophe pour nous conduire au col avec sa petite Clio. Mais il roule vite sur cette petite route qui serpente dans les pâturages et de temps en temps il évite de justesse les vaches qui stationnent sur la chaussée. La route se termine par un parking qui surplombe la station de ski de Gavarnie. Autrefois, il existait une route qui allait en Espagne par le port de Boucharo. Nous atteignons assez vite le refuge CAF des Sarradets. De là, la Brèche n'est plus très loin. Je constate que le glacier de la Brèche a presque entièrement disparu. Nous étions venu là en 2004. La montée depuis le refuge se faisait intégralement sur glacier. Maintenant, il ne reste que 100 m de glace sous la Brèche. De la brèche, le versant Espagnol désertique est en contraste avec le côté Français verdoyant. On peut apercevoir le canyon d'Ordessa. Une fois passés la brèche, on prend la crête sur notre droite, qui nous mènera au Taillon. Elle est parfois effilée et nous permet de jouer à saute-frontière, le pied gauche en Aragon et le droit en Occitanie Gascone. Nous atteignons le sommet du Taillon sans trop de difficultés. Déjà des cumulus bourgeonnent au dessus de nos têtes. La météo prévoyait des orages. Il ne faut pas traîner car notre itinéraire de descente du Cirque par l'Echelle des Sarradets serait trop risqué sous la pluie. Il nous faut donc arriver en bas avant l'orage. La pause repas sur les rochers polis par le glacier et chauffés par le soleil, nous offre une vue magnifique sur le vallon des Sarradets et sur le cirque de Gavarnie. Très vite une course contre la montre, contre l'orage, s'engage. Arrivés à l'Echelle (ce n'est pas une échelle à proprement parler, mais une succession de vires rocheuses) l'orage ne semblant pas imminent, nous nous engageons prudemment dans la descente. Toutefois, nous ne manquons pas de nous attarder pour admirer ce cirque si grandiose avec ses cascades géantes. Les nombreux touristes sur le sentier en bas sont tels des fourmis s'activant de part et d'autre de la fourmilière. Le sentier est assez vertigineux. Chaque pas doit être assuré et chacun reste très concentré. Cette fois nous serons bientôt au bout des difficultés et la pluie fait son apparition, d'abord légère puis redouble alors que nous sortons de la zone rocheuse. La suite sera une course effrénée sur un chemin très fréquenté jusqu'au village. Gérard et Annie rivalisent de vitesse. La foule s'écarte sur leur passage en entendant le bruit sec de leurs bâtons sur le bitume. A ce jeu-là, Annie gagne la partie en prenant le dernier virage à la corde tel un pur-sang sur le champ de course. La pluie a maintenant cessé, nous pouvons donc nous attabler sur la terrasse où Christophe nous sert quelques bonnes bières. Nous avons fait une superbe randonnée pour une journée de repos. 

Mercredi 17 Août - Gavarnie - Cirque de Troumouse (auberge du Maillet). 

C'est un parcours classique, facile qui nous permet encore d'admirer le cirque de Gavarnie sous un autre angle. Nous pouvons apercevoir le dôme du Mont Perdu qui avec ses 3355 m, sépare les canyons d'Ordessa de la Pineta. Au bout d'une heure trente de marche, je décide de me dérouter par le refuge des Espuguettes pour faire le plein de ma gourde. Je retrouverai le groupe emmené par Gérard à la Hourquette d'Alans 2430 m. Les vautours décrivent des arabesques dans le ciel d'un bleu pur. Il commence à faire chaud. Nous basculons maintenant dans le sauvage et très joli cirque d'Estaubé. Nous longeons le torrent et après le casse-croûte de midi, atteindrons le lac et barrage des Gloriettes (1668m). Des randonneurs nous apprennent qu'ils ont essuyé un terrible orage la veille, ce qui les a bloqués là. Heureusement, nous y avons échappé. Une seule petite averse d'un quart d'heure nous a rafraîchi les idées. Une heure trente plus tard, nous atteignons l'impressionnant Cirque de Troumouse surmonté du pic de la Munia 3133 m. C'est un cirque en fer à cheval formé de grandes murailles Rocheuses et presque totalement fermé. Au Maillet, nous recevons un très bon accueil dans cet établissement familial. Une fois les touristes partis, la quiétude du soir nous fait apprécier encore plus ce site imposant. 

Jeudi 18 Août - Cirque de Troumouse - Plateau de Néouvielle via la station de Piau-Engaly

Nous débutons la progression dans un brouillard total. Heureusement, arrivés au cœur du cirque de Troumouse, il se déchire pour nous offrir cette ambiance extraordinaire d'enfermement à l'intérieur de ses murailles. Le soleil jouant avec le brouillard, nous offre de belles images. Notre itinéraire passe par la cabane de l'Aguila. Il nous faudra ensuite produire un bel effort pour avaler les 650 m de dénivelées et enfin atteindre la Hourquette d'Héas, qui est un splendide col aérien et minéral. Les isards dévalent les pentes. Dommage que nous n'ayons pas leur agilité. Ce là nous permettrait un gain de temps et de fatigue. La descente sur Piau Engaly est interminable. Nous terminons dans le brouillard. Un taxi nous attend pour nous conduire à proximité du site de Néouvielle. Je n'avais peut-être pas bien expliqué les détails du programme du jour, ce qui fait que Marie est très déçue d'apprendre qu'à la descente du taxi, nous avons encore 45 mn de montée pour atteindre le refuge du Lac de l'Oule. Heureusement le sentier est en pente douce. 

Nous prenons place dans un superbe refuge tout neuf, avec une grande terrasse surplombant le lac. Pour couronner le tout, au dîner, les plats sont succulents et à volonté. C'est presque de la cuisine gastronomique. J'ai été très touché par la délicate attention de mes compagnons de route, qui m'ont souhaité mon anniversaire ce soit-là. Les chambres de quatre sont très confortables. Cela va nous permettre de nous reposer après cette longue journée. Elle a été longue puisque j'ai du doubler les étapes du fait que le refuge de Baroude est fermé, ayant brûlé deux ans plus tôt. 

Vendredi 19 Août - Néouvielle - Néouvielle 

C'est une journée de découverte de la réserve naturelle de Néouvielle. Notre randonnée longe le grand lac de l'Oule et passe sur des terrains variés allant de forêts de pins à des zones plus désertiques ou très minérales, mais surtout ponctuées de nombreux lacs. Pause repas, baignade, farniente sont au programme de cette journée. Il faut terminer en douceur et le site s'y prête particulièrement. Pour le retour, le groupe se sépare en deux pour laisser le choix des zones à traverser. C'est non sans satisfaction, que nous retrouvons le refuge de l'Oule pour notre dernière nuit en montagne. 

Samedi 20 Août - journée de transport vers le point de départ 

Sous une pluie fine, nous descendons au parking où doit nous attendre le taxi, qui nous conduira à St Lary-Soulan. C'est jour de marché. Chacun en profite pour acheter les produits du terroir;  fromages, miel et autres spécialités comme le gâteau à la broche. Là, nous retrouvons une connaissance; Philippe, vosgien d'origine et maintenant Saint Laryen. Après qu'il nous ait offert un café, nous prenons le bus pour Lannemezan puis le train pour Pau. Là, après s'être plongés dans une fête Béarnaise locale, nous prenons de nouveau le train pour Oloron Ste Marie, puis un autre pour Bedous en vallée d'Aspe, localité proche de la maison de Marie et Philippe, qui nous accueillent gentiment pour l'ultime nuit avant le retour en Haute-Saône. 

 

Pour terminer ce récit, je tiens à remercier tous les participants pour m'avoir accompagné et fait confiance durant ce périple plutôt exigeant physiquement et où quelquefois, l'itinéraire n'était pas évident à trouver. Mais je crois pouvoir dire que nous avons tous passé de bons moments tout au long de ces quatorze jours. C'était une belle aventure. 

Marcel Argenton

CLUB ALPIN FRANCAIS VESOUL
MAISON DES ASSOCIATIONS
BUREAU N° 11
53 RUE JEAN JAURES
70001  VESOUL CEDEX
Permanences :
Le jeudi de 18h00 A 20h00
Activités du club
Agenda