Carnet de route

Initiation neige/avalanche dans les Alpes Vaudoises

Le 17/12/2019 par Daniel BUFFET

Où aller pour faire une formation neige avalanche ?

Jura, Vosges ? Est ce qu'on aura de la neige en décembre ? Allons plutôt dans les Alpes (bien que deux fois nous nous sommes trouvés sans neige à Thônes et une autre fois au Simplon°

J'envisage le Chalet des Amis de la Nature d'Ubine, pas de chance il est complet pour le WE prévu, coup de fil à Philippe (c'est lui le formateur) " Moi : Est-ce que tu connais un refuge sympa pour une formation neige/avalanche ? Ph : l'an dernier on est allé du coté des Mosses dans le chalet des skieurs du CAS des Diablerets, chalet typique, confort (un peu comme le Baerenkopf), 2 heures de montée, c'est l'endroit idéal"
Le refuge de 22 places est libre, je réserve. Nous serons 8, 4 skieurs et 4 raquettes.

Réunion du jeudi : la météo n'est pas fameuse, le BERA itou, niveau 3/4 dans cette partie des Alpes Vaudoises au dessus de Leyzin, finalement pour un stage Neige/avalanche ce sera très pédagogique.

Samedi traversée du Jura sous la pluie, ça se calme le long du Léman, parking au Sepey, il ne pleut pas. Le sentier est bien enneigé dès le départ, c'est une neige très lourde (j'ai bien fait de prendre les raquettes plutot que les skis !). La montée dure un peu plus longtemps que prévu, on est bien chargé, quelques petites haltes pour observer la neige, le relief, tous les signes que l'on peut interpréter sur les dangers, on est en niveau 4 (même si l'itinéraire est sûr, on ne passe pas sous les pentes du mont d'Or).
A 14 heures arrivée au refuge, première chose à faire selon les instructions de la cabane, monter les couleurs ! (le drapeau suisse) ce que s'empresse de faire Francis (militaire dans une autre vie ?). Allumer le feu (il fait 6°), rétablir l'eau, bien respecter l'ordre d'ouverture et de fermeture des vannes pour ne pas inonder le chalet. Petit casse croute, briefing par Philippe sur neige et avalanche, très vite on passe à la pratique à la porte du chalet, exercice de pelletage pour se réchauffer (à qui des deux équipes arrivera le plus rapidement à la personne enfouie sous 1 mètre de neige dans la pente), recherche de DVA ((une seule victime on est en niveau 1).

A la tombée de la nuit on est bien réchauffé après avoir pataugé pendant deux heures dans un mètre de neige lourde. Un peu de théorie au chaud dans le chalet (il neige), repas et ce n'est pas fini il faut préparer la course du lendemain, 4 skis (Philippe, Francis, Thomas et Béatrice) iront directement sur la crête de la pointe d'Aussemont puis en direction de la crête qui mène à la tour de Famelon, 4 raquettes (Hélène, Jean Louis, Sylvie et moi) du col de la Pierre du Moëllé très proche du chalet, nous descendrons en direction du lac d'Hongrin pour remonter par des pentes "safe" sur la crête de la pointe d'Aussemont que nous poursuivrons jusqu'à l'aplomb du chalet Durée calculée par les filles : 2 heures 30, 3 heures par les garçons).

Il est minuit il est temps d'éteindre les feux, on n'a pas respecté les instructions de la cabane à savoir tout le monde au lit à 22 heures ! (mais nous sommes seuls). Toute la troupe s'égaye dans les 3 dortoirs, je n'ai pas eu le choix sur la porte du premier il est indiqué "Réservé aux ronfleurs et ronfleuses et à ceux qui les aiment" Je passe une très bonne nuit malgré le vent qui souffle en rafale;

Lever 6 heures trente, vent tempétueux (météosuisse ne s'est pas trompée) il ne fait pas froid. Nous prenons notre itinéraire, nous descendons en direction du lac, très vite le vent ne nous gène plus. Exercice de sauvetage près du chalet des Cergnes, très instructif (vaut mieux pas avoir de pépin !). On observe l'itinéraire prévu pour notre plan B, pas très engageant, on suivra le chemin prévu. Il faut remonter sur la crête, la neige enfonce beaucoup moins, le vent s'est un peu calmé. On atteint la pointe d'Aussemont, puis le chalet des Chaux (ou un autre très voisin ?), on croise une armada de skieurs suisses, on redescend et très rapidement on retrouve le chalet, il est midi, bravo les filles pour votre timing, on l'a respecté. Les skieurs arriveront un peu plus tard, ils ont été obligé de modifier leurs plans à cause du vent et des dangers sur l'itinéraire prévu (si j'ai bien compris).

Repas, on liquide les restes de la veille, débriefing, "Daniel, tu remets ça au programme l'an prochain ? Volontiers", ménage, il est temps de redescendre non sans avoir admiré le magnifique panorama du Mont Blanc jusqu'aux Diablerets en passant par les Drus, la Verte, le Trient, Morcles, Grand Muveran, Dents du Midi, etc, etc...

Arrivé au parking, "Philippe ! j'ai oublié de couper l'électricité (solaire), et toi est ce que tu l'as fait ? Non !" je n'avais pas suivi la check list jusqu'au bout, pourtant les instructions étaient claires, j'avais bien coupé l'eau, vidangé, mis l'antigel dans les WC mais oublié de vérifier le gaz et couper l'interrupteur général.

Lundi, coup de téléphone à Karine du CAS diablerets, responsable du refuge, pour la féliciter sur son magnifique chalet et la prévenir, "Ce n'est pas grave si vous avez tout éteint, je monte le WE prochain, à moi aussi, ça m'est déjà arrivé d'oublier". Très satisfaite qu'on ait passé un bon WE dans le chalet dont elle est responsable.







CLUB ALPIN FRANCAIS VESOUL
MAISON DES ASSOCIATIONS
BUREAU N° 11
53 RUE JEAN JAURES
70001  VESOUL CEDEX
Permanences :
Le jeudi de 18h00 à 20h00
Activités du club
Agenda